Portrait hommes - mitia

portrait d'hommes

#3

Mitia

ébéniste
@manopariswoodshop

A 31 ans, Mitia a déjà eu plusieurs vies : organisateur de voyages exceptionnels en Amérique du Sud, propriétaire de food-truck et aujourd’hui ébéniste. « Je suis guidé par la passion et mon amour de la nature ». Cette flamme l’a conduit à se spécialiser dans la technique « live edge », c’est-à-dire qu’il suit les courbes naturelles du bois pour réaliser ses meubles. Vous pouvez suivre ses extraordinaires créations sur Instagram à l’adresse @manopariswoodshop.

Portrait Mitia

Un hashtag pour vous représenter ? #slowyourselfdown : tout ce que j’ai fait jusqu’ici a été conduit par cette devise. Plus jamais je ne veux être sous l’emprise de règles, des horaires d’un bureau ou de la course à la promotion… Certains de mes amis me voient comme un néo hippie, je leur réponds que j’ai juste envie de profiter de la vie pleinement.

Votre objet fétiche ou porte-bonheur ? Un bracelet en étain qui vient d’Afrique. Tous les hommes de ma famille ont le même.

Mitia - plan italien
Mitia - bracelet

Vous ne voyez pas passer les heures quand… ? Lorsque je voyage ou que j’écoute de la musique en travaillant le bois.

Si vous étiez une pièce du vestiaire masculin, ce serait... Un t-shirt blanc, parce que sa simplicité en fait un indémodable.

Mitia - atelier

Le titre de musique, le film, le bouquin, la série, le match ou l’événement... que vous pourriez vivre en boucle ? Tous mes voyages, particulièrement en Amérique du Sud, dans les Andes et en Amazonie… Et puis une chanson de Devandra Banhart intitulée « Santa Maria de Feira ».

Mitia -rabot

C’est quoi un mec, en un mot ou une phrase ? Quelqu’un d’ouvert, de droit et de solide.

Quel est votre jean fétiche ? Un regular « stoned ». Il a les genoux tout déchirés, mais je ne peux pas me résoudre à m’en séparer : il finira peut-être un jour en short !

A quoi prêtez-vous le plus attention quand vous achetez un jean ? A sa coupe. J’aime les choses bien taillées, la couleur passe après.

Votre plus gros bad trip vestimentaire ? Des baggies XXL portés avec des baskets pantoufles : c’était autorisé dans les années 90, mais lorsqu’on voit les photos, ça fait mal ! (rires)

Mitia - jeans
Mitia outils

découvrez les autres portraits d'hommes :

Christian #2

Chef de cuisine

découvrir
Ambroise #4

danseur

découvrir